La Leishmaniose canine, c’est quoi ?

Cet article est un peu particulier, ce n’est en effet pas quelques choses que nous avons l’habitude de faire. Pour être totalement transparent avec vous, il s’agit d’un relais de communiqué de presse d’information sanitaire. Celui-ci est très important pour le santé de nos trufinettes, c’est la raison pour laquelle nous souhaitions vous le partager.

En effet, vous êtes très nombreux à prendre les routes du sud de la France durant l’été. Certains d’entres-vous le savent déjà, nous avons ici en plus des parasites de type “classique”, également des Phlébotomes porteur de la leishmaniose. Donc, c’est tout naturellement que le blog, qui a comme principal sujet l’aventure canine, se devait de vous informer au sujet de cette maladie qui touche nos trufinettes, surtout pendant les vacances. En fin d’article, nous vous livrerons notre expérience et notre quotidien face à ce parasite.

La Leishmaniose canine c’est quoi ?

Lasantédemonchien.fr lance une campagne nationale destinée à sensibiliser les propriétaires de chien sur la leishmaniose.

Vous voyagez ? Votre chien est-il protégé contre la leishmaniose ?

Si vous faites partie de ceux qui préfèrent partir en vacances avec leur chien, soyez vigilant ! La leishmaniose canine est l’une des maladies la plus fréquemment diagnostiquée au retour de voyage. Cette maladie parasitaire grave sévit largement dans le bassin méditerranéen. En Europe jusqu’à 2,5 millions* de chiens seraient infestés et 1 million en France***. Chaque année dans notre pays, environ 40 000** chiens déclarent les signes cliniques de la maladie.

Mais pas de panique ! Des précautions simples permettent de protéger votre chien avant de vous rendre sur votre lieu de villégiature.

La leishmaniose ?

Une maladie commune au chien et… à l’Homme !

La leishmaniose est une maladie parasitaire chronique grave qui touche principalement le chien dans le bassin méditerranéen. Elle est transmise par un vecteur : le phlébotome, un minuscule insecte proche du moustique. En piquant son hôte, il lui injecte un parasite microscopique, la leishmanie, qui va investir et se multiplier dans les différentes cellules de l’organisme.

Le phlébotome devient porteur de leishmanies en se nourrissant sur un chien malade. Ses repas de sang ont lieu du crépuscule au petit matin sur une période de mars à octobre. La leishmaniose est une zoonose, c’est-à-dire qu’elle est commune au chien et à l’Homme.

Le chien constitue le principal réservoir de la maladie. La transmission à l’Homme se fait lors d’une piqûre d’un insecte infecté après s’être nourri sur un chien contaminé. Heureusement, les cas humains sont rares en France et touchent principalement les personnes âgées ou immunodéprimées. Chez le chien comme chez l’Homme, l’issue de cette maladie peut s’avérer fatale en l’absence de traitement.

Pourtour Méditerranéen et Sud de l’Europe concernés

En Europe, la leishmaniose canine concerne principalement le bassin méditerranéen (sud de la France, Espagne, Portugal, Italie et Grèce). En France, le pourtour méditerranéen, des Pyrénées Orientales jusqu’à la Côte d’Azur et la Corse, en passant par les Cévennes et la Provence. Aujourd’hui, le réchauffement climatique et les moyens de transport (train, avion, voiture) permettent la migration des phlébotomes dans des zones inhabituelles comme le nord de l’Italie, la Suisse et le sud de l’Allemagne.

Une maladie d’évolution lente

Tous les chiens ne sont pas égaux devant cette maladie. Certains vont éliminer naturellement le parasite, d’autres vont être porteurs sans développer la leishmaniose ou l’exprimer à des degrés divers. L’incubation peut être longue, de plusieurs mois à plusieurs années après la piqure d’un phlébotome infesté.

Dans sa forme classique, les principaux signes cliniques sont :

  • Signes généraux : abattement, amaigrissement ;
  • Augmentation de la taille des ganglions ;
  • Signes cutanés : perte de poils, pellicules ;
  • Atteinte de la truffe, allongement anormal des griffes.

Le traitement de la leishmaniose canine permet de ralentir l’évolution de la maladie et d’améliorer l’état de santé du chien malade, mais non de le guérir. Un chien atteint de leishmaniose doit, toute sa vie, faire  l’objet d’un suivi régulier chez un vétérinaire.

La prévention comme unique protection

Tous les chiens vivant ou voyageant dans les régions à risques sont concernés.

Les mesures préventives sont les suivantes :

  • Vacciner pour réduire le risque de développer la maladie ;
  • Prévenir l’infection en traitant en continu le chien avec un insecticide répulsif adapté ;
  • Limiter l’exposition aux piqûres des phlébotomes en gardant le chien à l’intérieur, dès le crépuscule, pendant la saison à risque et en évitant de le promener dans un environnement à risque ;
  • Traiter un chien infecté malade ou infecté cliniquement sain, afin de limiter son rôle de réservoir pour les phlébotomes.

GP/FR/OCA/0118/0017a  *Moreno 2002 / **BOURDEAU 2011 / ***Conseils-Véto.com (2017)

 Plus d’informations sur www.lasantedemonchien.fr

Notre expérience depuis 3 ans…

Alors, Hannah est depuis 3 ans au Vectra 3D (le débat n’est pas de savoir aujourd’hui si il s’agit du meilleur ou du pire des anti-parasitaires) elle le supporte pour sa part bien, pas de réaction allergique. C’est le seul qui est à ce jour reconnu comme le plus efficace contre les phlébotomes (consultez votre vétérinaire pour en savoir plus, ce dernier pourra vous informer au mieux). Nous ne sommes pas pour mettre des insecticides sur Hannah, de ce fait nous limitons un maximum la prise de pipette.

Pour cela, nous commençons le traitement de Mai/Juin à Octobre, Hannah ne sort pas à la tombée de la nuit, ni tard le soir (dernière balade vers 18h30/19h00) pas de balade nocturne avec nous non plus. De plus, lors des randonnées (quand il ne fait pas trop chaud) nous lui mettons de la citronnelle, que je pulvérise dans le creux de ma main et que j’applique ensuite sur elle. Nous avons également fait le choix de ne pas vacciner Hannah contre les Phlébotomes. Ceci est notre expérience, notre quotidien face à ce parasite et non une vérité !

Etant, à la recherche de produits plus sain, mais également plus naturels pour elle, nous sommes actuellement entrain de tester les pipettes Biospotix protection naturelle ainsi que le spray répulsif Biospotix by Biogance, à suivre…

Vous pouvez également lire un article au sujet de la Leishmaniose sur le blog de notre ami Lokibbs.

Sortez couvert, les aventuriers ! 

2 comments

  1. Vétérinaire

    C’est aussi le début de la saison pour les tiques. Est-ce que ce vaccins peut être utile contre cela aussi ? Merci pour votre réponse

    Répondre

    1. Hannah & Lynda

      Alors non, c’est uniquement pour la leishmaniose.
      Par contre, je interroge sur votre pseudo et sur le lien que vous avez fourni (Que j’ai supprimé, ne connaissant pas la provenance). En effet pour un vétérinaire ainsi que pour un site de “vétérinaire de garde”, cela me paraît étrange…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.