Comment nous sommes passées à Zéro tique ?!!?

Si vous êtes arrivés jusque là, c’est que pour vous aussi les tiques sont votre pire ennemis !!!  Vous vous demandez sûrement comment nous sommes passés à ZERO tique ?!? Nous n’allons pas vous donner une solution miraculeuse malheureusement, car il n’en existe pas! Mais nous allons vous partager  notre expérience depuis 7 ans, soit depuis l’arrivée de notre truffinette, Hannah.

Tout d’abord, pour vaincre notre ennemi de toujours il faut connaitre ses forces mais également ses faiblesses…Voici un petit focus sur la tique :

C’est quoi une tique ?

Les Tiques:  Les Ixodida, appelées couramment tiques, sont l’ordre d’arachnides acariens. Les tiques sont des acariens ectoparasites de vertébrés (y compris vertébrés à sang froid tels que lézards,serpents, tortues).

Elles passent une partie de leur cycle au sol (éclosion, métamorphose et quête d’un hôte), et une autre partie (deux ou trois stades) ancrées sur la peau de mammifères , se nourrissant de leur sang grâce à un rostre (appareil buccal). Elles peuvent à cette occasion transmettre à leurs hôtes de nombreux agents pathogènes connus (virus, bactéries, protozoaires, nématodes) responsables des maladies vectorielles à tiques, et parfois des neurotoxines (responsables de paralysie à tiques). L’homme peut développer des allergies à leur salive !!!

Ce sont surtout les femelles adultes nourries, ou en train de se gorger de sang qui sont les plus repérables, car bien plus grosses que les autres stades de développement.  Seules les tiques adultes s’accouplent, au sol avant la quête de l’hôte ou sur l’hôte lui-même. Après l’accouplement, le mâle meurt, la femelle meurt après la ponte.

Toutes les espèces connues de tiques se développent en passant par quatre stades évolutifs distincts : œuf,larve, nymphe, et adulte.

La quête et l’accrochage : Pendant les phases de “quête”, la tique attend un hôte pour s’y accrocher. La quête se fait en milieu extérieur ouvert sur les brins d’herbe, de fougères, etc…

Après avoir trouvé une proie et s’y être accrochée, la tique chemine lentement sur la peau (de quelques minutes à plusieurs heures parfois) pour trouver un emplacement qui lui convient. De fines griffes lui permettent de se stabiliser sur l’épiderme.

La tique coupe la peau grâce à des chélicères extériorisables (crochets, qui sont cachées au repos dans une gaine protectrice) qu’elle enfonce peu à peu. Au bout de son rostre (appareil buccal) se forme alors une poche, cette opération, sous l’effet de substances salivaires anesthésiantes, se fait sans douleur pour l’hôte. La tique en quelques heures a ainsi enfoncé tout son rostre .

Elle parfait son ancrage par la sécrétion d’une substance, sorte de colle biologique dite “crément”, cette colle la fixe très fortement au derme. Ainsi fixée, elle peut alors, pendant toute la durée de son repas, alternativement aspirer le sang et réinjecter de la salive de manière à agrandir la poche ainsi creusée sous la peau jusqu’à ce que cette poche atteigne un ou plusieurs micro-capillaires sanguins, qui crèveront et l’alimenteront directement en sang. Après 48 h de fixation, elles régurgitent leur salive dans le sang de l’animal infecté. C’est ainsi qu’elles peuvent transmettre des germes pathogènes.

Les maladies pour les chiens: Les tiques semblent être les uniques vecteurs d’une maladie parasitaire du sang appelée piroplasmose due à un protozoaire. La piroplasmose atteint les canidés, les équidés, les bovidés… Le protozoaire parasite les globules rouges dans lesquels il se multiplie et les détruit lorsqu’il s’en libère. La piroplasmose entraîne une anémie avec une coloration jaune des muqueuses (ictère pâle) et généralement une forte fièvre. Dans les stades avancés de la maladie, une coloration brun foncé des urines peut être notée, due à la bilirubine issue de la dégradation de l’hémoglobine libérée dans le sang par la destruction des globules rouges. La piroplasmose est une maladie potentiellement mortelle. En fonction des régions il existe différentes tiques, avec différentes maladies…Nous vous conseillons de compléter vos connaissances via www.vetoloup.com avec un article très complet et simple à lire sur le sujet.

La maladie de Lyme, je vous invite à lire cet article : Blog de Patawouf.fr: Documentaire, La maladie de lyme, quand les tiques attaquent! 

Les traitements:

  • Les insecticides, repérable avec l’écriture noir fond rouge “usage vétérinaire”
  • Les insectifuges, en prévention
  • Le comprimé, uniquement chez le vétérinaire
  • Les huiles essentielles 
  • Les recette maison naturelle

Consultez votre vétérinaire, lui seul peut vous confirmer la présence de tiques si vous avez un doute, ainsi vous donner le traitement adéquate encas d’infection !

Comment retirer une tique ? 

En cas de morsure, il faut retirer le parasite à l’aide un crochet par exemple, de la marque O’TOM, mise au point par un vétérinaire et fabriqué en France (voir photo). Vous avez de nombreux modèles vendus en pharmacie pour environ 6€. Nous avons deux kits à la maison, un dans la pharmacie d’Hannah et un autre dans la trousse de secours. Les crochets ou les tires-tiques qui sont vendus par conditionnement de deux tailles, peuvent également être utilisé sur l’homme. Il ne faut surtout enlever une tique avec une pince à épiler, sous peine de laisser la tête encore dans la peau. Les crochets sont faits pour ne pas laisser la tête, ni comprimer la tique permettant un retirage sans douleur. Si la tique est trop petite pour un crochet, également si elle est trop près de l’oeil ou encore tout simplement si vous ne vous sentez pas capable de le faire. N’hésitez pas à faire appel à votre vétérinaire même pour le retrait d’une tique. Ce qui a déjà été notre cas, Hannah en a eu une dans le coin de l’œil qui était très très petite et nécessitait l’intervention du vétérinaire avec un outil plus petit…

Comment retirer une tiques avec un crochet : 

Notre expérience :

Comme tout être humain que nous sommes, nous avons fait des erreurs concernant les anti-parasitaires. Malheureusement, le plus souvent par l’influence de nos vétérinaires (qui malheureusement, pour la plupart ne sont pas très ouvert par “non insecticide”) et/ou par notre entourage, mais surtout et avant tout par manque réels d’informations… Nous allons vous raconter l’ensemble de notre parcours, sans tabou,  pour que vous puissiez vous faire votre propre avis.

Alors, nous avons dû commencer les anti-parasitaires dans nos souvenirs vers ses 1 an, quand les balades sont devenues plus longues et avec le début des petites randonnées. Notre vétérinaire de l’époque, nous avait prescrit du Bravecto (comprimé très controversé, nous n’allons pas en débattre ici, mais à l’époque cela ne se savait pas encore). Hannah n’a jamais fait pour sa part, aucune réaction sur les deux fois qu’elle a eu le comprimé.

Par la suite, nous avons déménagé dans le sud de la France, connaissant les phlébotomes, on vous parle dans cet article: La leishmaniose canine c’est quoi ?. Il nous fallait un anti-parasitaire efficace contre le phlébotome et les tiques surtout, car Hannah n’a jamais eu de puces (nous touchons du bois…). De ce fait, notre vétérinaire nous a conseillé Adventix, qui sur le marché est selon lui le plus efficace contre les phlébotomes. Nous ne pouvons pas dire que Hannah ne faisait pas de réaction au produit, mais sa réaction était vraiment très minime par rapport à d’autres cas. Elle se pinçait effectivement jusqu’au sang, sur la partie de son corps qu’elle avait accès, soit l’arrière train, mais sans réellement de plaie profonde, simplement dû à un grattage intensif. Nous faisons le choix de lui faire un shampoing 48h aprés l’application de la pipette pour la soulager (délais indiqué sur la boîte pour garder l’efficacité du produit). Après ce dernier fait, plus aucun grattage, mais on ne va pas se mentir, ce n’était absolument pas bon pour elle !!!

C’est toujours pareil avec les anti-parasitaires, on est pris entre le marteau et l’enclume. On sait que ce n’est pas bon pour eux, mais il y a les parasites qui sont là et de plus en plus résistant. Sans compter les nombreux témoignages sur la toile, avec une fin douloureuse de la perte de sa truffinette dans les deux cas, par la maladie transmise par le parasite ou par l’insecticide lui-même !!!

Cette année nous avons dit STOP !!! En effet, à un moment il faut faire un choix, nous avons posé le pour et le contre. Nous avons finalement opté pour une solution et une méthode radicale ! Ne-plus-sortir !! C’est une blague, bien-sur ^^ !! Pour être sérieux, nous avons opté pour le naturel et Bio. Nous avons pris cette décision en début de saison, suite à l’application de la première pipette de l’année, Hannah est revenue avec une tique bien accrochée près de l’œil. Nous nous sommes dit “C’est comme si on n’avait rien mis !!!!”. Déjà qu’Hannah passe par l’étape “démangeaison” de manière automatique, si en plus ce n’est pas efficace cela n’en vaut vraiment pas la peine.

Donc, notre nouvelle méthode qui a porté ses fruits depuis plus de 2 mois maintenant. Nous lui mettons du Vinaigre des 4 voleurs  (vous pouvez en trouver dans toutes les boutiques bio), dilué à 50 % avec de l’eau dans un petit vaporisateur (nous avons préféré commencer dilué, Hannah ayant la peau sensible). L’avantage du naturel, c’est que c’est aussi applicable sur nous (dilué également de préférence pour les peaux sensibles) lors des randonnées donc c’est un produit pour toute la famille ! Le seul point négatif, c’est l’odeur, mais bon c’est suggestif ! Ensuite, nous avons changé aussi notre façon de faire pendant les balades. Pas de “fofollerie” dans les hautes herbes pendant la période des tiques, inspection régulière pendant les randonnées, ainsi que les balades. Cela prend 1 minute et c’est sincèrement la meilleure des préventions, l’épouillage comme chez le singe ! Au retour de la maison, un petit coup de brosse, ça permet également d’enlever les petites boulettes qui collent aux poils !

Dans le but de toujours trouver des alternatives, nous allons essayer aussi l’huile de coco Bio, qui est reconnue pour avoir d’excellente vertus contre les tiques. De plus, elle est également efficace pour nous aussi.

En conclusion, pour le moment nous sommes plus que surpris par l’efficacité du vinaigre des 4 voleurs. Toutefois, nous attirons votre attention, sur le fait que cela fonctionne sur Hannah mais, que cela n’est en rien une garantie de réussite maximal sur votre truffinette. Les raisons sont toutes simples, poils long, poils court, votre région, le climat, l’endroit de votre balade, etc.. beaucoup de facteurs sont à prendre en compte. C’est aussi plus simple pour nous avec une trufinette à poil clair et de grande taille. En effet, il est plus facile d’apercevoir un point noir sur son pelage clair, que du noir sur noir. De plus, sur Hannah, les tiques sont toujours au même endroit : museau et le bas des pattes.

Voilà pour notre expérience sur les anti-parasitaire. Une chose est sur, nous ne reviendrons pas aux insecticides pour une simple raison. En effet, lorsque dans la notice il est indiqué de mettre des gants ou bien même inscrit de devoir porter un masque, il y a des raisons de s’inquiéter…Soyons honnête, nous ne nous mettrions pas sur notre corps un produit toxique avec des gants si c’était bon pour nous, alors pourquoi faire cela à notre truffinette… !

N’hésitez pas à nous faire découvrir votre expérience, c’est comme cela que nous pouvons les combattre !!

Site que nous vous recommandons sur le sujet: 

www.vismedicatrixnaturae.fr : Edition spéciale tiques

www.aunomduchien.com : L’huile de coco : le supplément miracle pour votre chien 

www.monchienbio.com : L’huile de coco pour chien

Sortez couvert !!! 

Source : Wikipedia plus web pour la partie “C’est quoi une tique” 
O’tom offert 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.